Togo: deux représentants de l'opposition arrêtés, leur mouvement dénonce des "intimidations"

AFRICA RADIO

29 novembre 2020 à 15h08 par AFP

Un mouvement de l'opposition togolaise, la DMK, a dénoncé dimanche les "intimidations" et le "harcèlement judiciaire" dont il est victime, après l'interpellation ce week-end de deux de ses membres, dont Brigitte Adjamagbo-Johnson, grande figure de l'opposition togolaise.