Tribunal spécial pour la Sierra Leone: Taylor absent à la reprise de son procès

8 février 2011 à 11h31 par La rédaction

LEIDSCHENDAM (Pays-Bas) (AFP)

L'ancien président du Liberia Charles Taylor était absent mardi à la reprise à la mi-journée de son procès pour crimes de guerre et crimes contre l'humanité, devant le Tribunal spécial pour la Sierra Leone (TSSL), à Leidschendam, près de La Haye.

"L'accusé ne semble pas se trouver dans la salle d'audience", a constaté la présidente Teresa Doherty, lors de la reprise de l'audience à la mi-journée, après une pause.

L'avocat de Charles Taylor avait quitté mardi matin la salle d'audience, refusant d'assister au début du réquisitoire de l'accusation pour protester contre la décision des juges de ne pas accepter le dépôt d'un document de la défense.

Charles Taylor "a dit qu'il était très affecté et avait besoin de repos", a expliqué une responsable du tribunal, Claire Carlton-Hanciles. "Le tribunal avait ordonné ce matin qu'il reste dans la salle d'audience", a rappelé la présidente."Il a délibérément passé outre et s'est absenté volontairement", a-t-elle souligné, décidant de poursuivre l'audience en l'absence de l'accusé.

L'ancien président du Liberia, âgé de 62 ans, est accusé d'avoir fourni armes et munitions en échange de diamants aux rebelles du Front révolutionnaire uni (RUF) durant la guerre civile en Sierra Leone (1991-2001). Le procès de Charles Taylor, premier chef d'Etat africain poursuivi par la justice internationale, qui plaide non coupable, s'était ouvert en janvier 2008 aux Pays-Bas.Le jugement est attendu mi-2011.