Tripoli dément avoir tué des proches de Libyens ayant boycotté un défilé pro-Kadhafi

Par La rédaction

TRIPOLI (AFP) - (AFP)

Les autorités libyennes ont catégoriquement démenti mardi que des proches de Libyens ayant boycotté un défilé pro-Kadhafi aient été tués, dans une mise au point transmise à l'AFP.

"Cette information est infondée et aucun journal, ni (aucune autre) agence de presse internationale n'a rapporté ce genre d'incident", ont déclaré les autorités, reprochant à l'AFP de rapporter des informations qui "mettent en jeu sa crédibilité".

Selon les autorités, "aucune violence n'a été exercée sur la population, et un million de personnes ont participé au rassemblement" organisé vendredi dernier sur la Place verte, à Tripoli en soutien au colonel Kadhafi.

Selon un témoignage rapporté par l'AFP depuis Benghazi, bastion des rebelles libyens, un jeune homme, détenu depuis plusieurs mois, a été tué après le refus de sa famille de participer à ce rassemblement et son corps déposé samedi devant son domicile.