Trump pense que l'Egypte pourrait "faire sauter" le barrage éthiopien sur le Nil

Par AFP

AFRICA RADIO

Donald Trump a critiqué l'Ethiopie vendredi au sujet de la construction sur le Nil d'un méga-barrage que l'Egypte pourrait selon lui vouloir détruire.

Le président américain s'exprimait depuis le Bureau ovale de la Maison Blanche après avoir annoncé un accord de normalisation des relations entre Israël et le Soudan, un pays qui craint également de voir ses ressources en eau s'amenuiser en raison de l'ouvrage."C'est une situation très dangereuse, car l'Egypte ne sera pas en mesure de vivre de cette façon", a déclaré M. Trump à des journalistes au cours d'un échange téléphonique, sur haut-parleur, avec les dirigeants soudanais et israélien."Ils (les Egyptiens) finiront par faire sauter le barrage. Je le dis haut et fort: ils feront sauter ce barrage. Ils doivent faire quelque chose", a-t-il insisté. Proche du président égyptien Abdel Fattah al-Sissi, Donald Trump a accepté que Washington face office de médiateur dans ce dossier. Les Etats-Unis ont annoncé début septembre la suspension d'une partie de leur aide financière à l'Ethiopie après que cette dernière a décidé unilatéralement de remplir le Grand barrage de la Renaissance (Gerd) malgré "l'absence de progrès" dans les négociations avec l'Egypte et le Soudan."Je leur avais trouvé un accord, mais l'Ethiopie l'a malheureusement violé et elle n'aurait pas dû", a commenté Donald Trump. "C'était une grosse erreur."L'Ethiopie affirme que le projet, d'un coût de 4 milliards de dollars, est indispensable à son développement. L'Egypte dépend de son côté à 97% du Nil pour son irrigation et son eau potable.Le Premier ministre soudanais Abdallah Hamdok a salué lors de l'entretien téléphonique avec M. Trump les efforts de la diplomatie américaine, et dit vouloir trouver "prochainement une solution amicale" avec l'Ethiopie et l'Egypte.