Tunis et Alger réaffirment leurs relations "fraternelles"

Par AFP

AFRICA RADIO

Le président tunisien Kais Saied a réaffirmé jeudi les liens forts entre la Tunisie, jeune démocratie en déroute économique, et son voisin algérien, en proie à une grave crise politique, à l'occasion d'une visite à Tunis du ministre algérien des Affaires étrangères Sabri Boukadoum.

Ils ont passé en revue les relations "fraternelles" entre les deux pays, ainsi que "la coordination autour des questions régionales et internationales", selon un communiqué du ministère algérien des Affaires étrangères relayé par l'agence officielle APS.Cette rencontre "a été l'occasion d'exprimer notre grande satisfaction du niveau exceptionnel des relations bilatérales entre nos deux pays et peuples frères", s'est félicité M. Boukadoum à l'issue de son entrevue avec M. Saied.La présidence tunisienne a également appelé, dans un communiqué, au "développement de la coopération" et de "la concertation dans les dossiers bilatéraux, régionaux et internationaux". Au premier rang de ces dossiers se trouve la Libye, où M. Saied s'est rendu la semaine passée pour rencontrer les nouvelles autorités unifiées, chargées de mener le pays vers des élections après dix ans de conflit.Signe des liens étroits entre les deux voisins, c'est en Algérie que le président tunisien avait effectué en février 2020 sa première visite officielle à l'étranger après trois mois au pouvoir.M. Boukadoum se rend régulièrement à Tunis depuis sa nomination en 2019.