Tunisie: Ben Ali choisit un avocat libanais pour sa défense

Par La rédaction

BEYROUTH (AFP)

L'ancien président tunisien Zine El Abidine Ben Ali a fait appel à un avocat libanais de renom pour assurer sa défense devant les tribunaux tunisiens et internationaux, a affirmé vendredi à l'AFP cet avocat à Beyrouth.

"Je ne représente que (l'ex) président", a déclaré Me Akram Azouri, interrogé pour savoir s'il assurait également la défense des proches du chef d'Etat déchu.Il a précisé ne pas avoir encore eu accès au dossier.

M. Azouri a ajouté avoir commencé à prendre des "mesures" pour dénoncer la "médiatisation" des décisions de gel des avoirs de l'ex-président dans plusieurs pays, assurant que M. Ben Ali n'avait "aucun bien en dehors de la Tunisie".

"Si ces autorités ne disent pas de quels avoirs il s'agit, c'est considéré comme un acte de diffamation", a-t-il assuré.

Le président déchu est réfugié en Arabie saoudite depuis sa fuite le 14 janvier sous la pression de la rue.Plusieurs pays européens ont gelé ses avoirs et ceux de sa famille, qui s'était considérablement enrichie pendant ses 23 ans de présidence.

Trente-trois membres de son clan et de celui de son épouse Leila Trabelsi avaient été interpellés dans les jours suivant la chute de son régime.

M. Azouri est l'avocat du général Jamil Sayyed, ex-directeur général de la Sûreté générale au Liban, qui avait été détenu aux côtés de trois autres généraux pendant quatre ans dans le cadre de l'enquête sur l'assassinat de l'ex-Premier ministre libanais Rafic Hariri.