Tunisie: Catherine Ashton en visite pour évoquer l'exode massif et la transition

Par La rédaction

TUNIS (AFP)

La chef de la diplomatie européenne, Catherine Ashton, est arrivée lundi à Tunis pour apporter le soutien de l'Europe au processus de transition dans ce pays et évoquer les moyens d'endiguer le flux de clandestins tunisiens vers l'Europe.

Mme Ashton, arrivée en début de matinée, devait s'entretenir avec le Premier ministre tunisien Mohamed Ghannouchi et rencontrer notamment les présidents des commissions chargées de mener la réforme politique et d'enquêter sur les abus et la corruption sous le régime de Ben Ali tombé il y a tout juste un mois.

Mme Ashton a demandé le 8 février une "vraie" réforme politique dans ce pays comme en Egypte, offrant de l'aide à ces pays pour combattre la corruption et se doter de gouvernements plus transparents. 

Elle arrive en pleine crise entre la Tunisie et l'Italie, où des milliers de clandestins tunisiens sont arrivés ces derniers jours. Rome, qui craint une crise humanitaire, a réclamé dimanche une "intervention urgente de l'UE", accusée de ne "rien" faire par le ministre italien de l'Intérieur Roberto Maroni.

La haute représentante de l'Union pour les affaires étrangères doit évaluer la situation sur le terrain, a indiqué Bruxelles alors que l'UE examine les mesures qu'elle pourrait prendre pour aider l'Italie à faire face au débarquement des immigrants clandestins tunisiens sur son île de Lampedusa.