Tunisie: le chef d'Ennahda rencontre à Alger le président d'un parti islamiste

20 novembre 2011 à 20h14 par La rédaction

ALGER (AFP) - (AFP)

Le chef du parti islamiste tunisien Ennahda, Rached Ghannouchi a rencontré dimanche à Alger le président du Mouvement de la société pour la paix (MSP-islamiste, membre de l'alliance présidentielle), Bouguerra Soltani et a prôné un Islam conciliant modernité et démocratie.

"La Tunisie veut édifier un modèle de société dans laquelle l'islam n'est pas synonyme de terrorisme, de fanatisme, d'extrémisme ni d'hostilité à la démocratie", a déclaré M. Ghannouchi, en visite "d'amitié" de trois jours, cité par l'agence de presse algérienne APS.

"Le modèle pour lequel la nation tunisienne milite à travers ses mouvements de réformes depuis le 19e siècle, est un modèle qui concilie islam, modernité et démocratie", a-t-il ajouté à l'issue de sa rencontre avec le président du MSP.

Le nouveau parlement tunisien permettra la reconstruction d'un Etat tunisien "sur de véritables bases démocratiques qui reflètent la volonté du peuple", a indiqué M. Ghannouchi selon la même source.

Le chef de file d'Ennahda a affirmé que sa visite en Algérie devrait lui permettre de tirer profit de l'expérience démocratique algérienne et qu'elle visait à "renforcer les liens de fraternité unissant les peuples algérien et tunisien".

M. Ghannouchi dont le parti a remporté, avec 89 sièges sur les 217, les élections à l'Assemblée constituante du 23 octobre a été accueilli à son arrivée samedi à l'aéroport international d'Alger par le président du Conseil de la Nation (Sénat) AbdelKader Bensalah.

Il devrait rencontrer le chef du Front de libération nationale (FLN, parti présidentiel) Abdelaziz Belkhadem, a indiqué à l'AFP son porte-parole Kassa Aïssi.

"M.Ghannouchi est une personnalité politique d'un pays frère.Durant les années 1980, il s'était réfugié en Algérie", a ajouté le porte-parole du FLN.