Tunisie: les décisions du président sont constitutionnelles, selon un puissant syndicat

26 juillet 2021 à 13h47 par AFP

AFRICA RADIO

L'Union générale des travailleurs tunisiens (UGTT), influente centrale syndicale, a implicitement soutenu lundi la suspension du Parlement par le président tunisien Kais Saied, estimant que ses décisions étaient "conformes" à la Constitution, tout en appelant à la poursuite du processus démocratique.


Ces "mesures exceptionnelles prises par le président de la République conformément à l'article 80 de la Constitution" visent à "prévenir un danger imminent et à rétablir le fonctionnement normal des rouages de l'Etat, au vu de l'épidémie de Covid-19", souligne le syndicat dans un communiqué."Il est temps" que les parties responsables de la situation "dégradée" dans le pays "assument leurs responsabilités" et de "mettre fin à cette ère qui a mis le feu à la Tunisie", poursuit l'UGTT.Après une journée de manifestations contre Ennahdha, principal parti au Parlement, et le gouvernement dimanche dans de nombreuses villes du pays, le président Kais Saied a annoncé "le gel" des activités parlementaires pour 30 jours. Il s'est également octroyé le pouvoir exécutif, "avec l'aide d'un gouvernement" dont il désignera le nouveau chef en pleine crise sanitaire.Saluant ces manifestations "pacifiques", l'UGTT a souligné "la nécessité d'assurer le respect de la légitimité constitutionnelle (...) dans cette étape délicate que traverse le pays".L'objectif est notamment de poursuivre le "processus démocratique et restaurer la stabilité du pays", selon le communiqué.Pour le syndicat "les mesures exceptionnelles prises par le président doivent s'accompagner d'un ensemble de garanties constitutionnelles".Le parti d'inspiration islamiste Ennahdha a quant à lui dénoncé un "coup d'Etat".