Tunisie: reprise des débats au Parlement avant un vote de confiance

Par La rédaction

Tunis (AFP)

Les députés tunisiens ont repris jeudi matin les débats sur le gouvernement du Premier ministre désigné Habib Essid, avant un vote de confiance prévu dans l'après-midi.

Le Parlement devait voter mercredi sur l'équipe de M. Essid, une large coalition regroupant quatre partis dont le vainqueur des législatives, Nidaa Tounès, et les islamistes d'Ennahda, mais la séance a été repoussée à jeudi en raison du grand nombre d'interventions de députés.

Selon le président du Parlement Mohamed Ennaceur, 31 élus doivent encore s'exprimer jeudi.

M. Essid a présenté lundi une équipe remaniée après l'abandon d'une première mouture du gouvernement face aux critiques notamment d'Ennahda, deuxième force du Parlement, et alors que Nidaa Tounès avec 86 députés devait former une coalition pour atteindre les 109 voix nécessaires au vote de confiance.

Les quatre partis représentés dans l'équipe gouvernementale disposent de 179 députés sur 217 à l'Assemblée des représentants du peuple.

Le Premier ministre désigné est un haut fonctionnaire qui a servi le régime déchu de Zine El Abidine Ben Ali et a été ministre de l'Intérieur juste après la révolution de janvier 2011.Il a aussi occupé des responsabilités lorsque les islamistes étaient au pouvoir (fin 2011-début 2014).

M. Essid a déclaré mercredi que sa priorité serait la lutte antiterroriste, alors que la Tunisie fait face depuis la révolution de janvier 2011 à l'essor de groupes jihadistes responsables de la mort de dizaines de policiers et de militaires et de deux figures politiques anti-islamistes. 

De 2.000 à 3.000 Tunisiens sont par ailleurs partis combattre dans les rangs des islamistes radicaux en Irak et en Syrie.