Un an après, le football togolais...

Par La rédaction

Un an après l'attaque du bus togolais dans l'enclave du Cabinda, qui avait fait trois morts et neuf blessés, les �?perviers, encore traumatisés par ce drame, se sont confiés à Afrik-foot.

C'était il y a un peu plus d'un an. Soit le 8 janvier 2010. Les Eperviers, en route pour l'Angola et la Coupe d'Afrique des Nations, sont attaqués par un mouvement armé de libération du Cabinda. Pendant quinze minutes, les joueurs ainsi que le staff technique vont être mitraillés. Bilan : Trois morts, neuf blessés et des joueurs sous le choc, qui ne prendront finalement pas part à la compétition. Ce qui devait être un rêve, c'est alors transformé en un véritable cauchemar. Un an après, les joueurs n'ont pas oublié : "J'étais dans le deuxième bus derrière Adebayor et Kossi. On a eu de la chance. On n'a pas été touché", se rappelle le milieu (...)

> Lire la suite