Une étude révèle une criminalité "alarmante" dans la police sud-africaine

14 février 2011 à 16h29 par La rédaction

LE CAP (Afrique du Sud) (AFP)

Une étude "alarmante" accuse les policiers sud-africaine de meurtres, viols et attaques de distributeurs automatiques, a annoncé lundi un institut d'analyse.

L'Institut sud-africain de relations entre les races a relevé 43 meurtres ou tentatives de meurtres et 18 viols sur une liste de 100 incidents commis ou soupçonnés d'avoir été commis par des policiers.

La plupart des crimes recensés dans ce rapport de 32 pages aux "résultats alarmants" ont eu lieu entre javier 2009 et avril 2010.Les plus petits délits et autres pots-de-vin ont été exclus de l'analyse.

"Sans exception, les 100 crimes identifiés dans ce rapport sont liés à des comportements criminels très graves, souvent violents et prémédités", révèle le rapport.

"Il s'agit d'attaques à la bombe contre des distributeurs, des vols à mains armées, des cambriolages, des viols, des meurtres et de graves agressions."

"Ainsi, la police doit non seulement se débarrasser de ses officiers corrompus mais également identifier et éliminer les criminels dans ses rangs", ajoute l'étude.

La criminalité est très élevée en Afrique du Sud, avec 46 meurtres enregistrés par jour et un taux d'homicides huit fois supérieur à celui des Etats-Unis.

Entre 2008 et 2009, 2.134 incidents ont été rapportés au Directoire indépendant des plaintes, la police des polices, avec un taux de condamnation de 1,78%.