Une initiative citoyenne donne du souffle au combat contre le Covid-19 au Malawi

Par AFP

AFRICA RADIO

Face à la ravageuse pandémie du nouveau coronavirus, une initiative citoyenne de financement participatif au Malawi a collecté 100.000 dollars en une semaine pour augmenter les ressources de lutte contre le Covid-19 dans les hôpitaux publics.

La collecte de fonds, qui a commencé par un appel sur Facebook la semaine dernière, a déjà permis de garantir des bouteilles d'oxygène et des médicaments essentiels pour les quatre principaux hôpitaux publics du Malawi dépendant de l'aide. "Un ami a été hospitalisé avec le Covid-19. Il a publié un SOS sur les réseaux sociaux car l'hôpital ne possédait pas de régulateurs de pression en oxygène", a déclaré Stanley Kenani, basé à Paris, qui a lancé la collecte de fonds. "Bien que des amis aient rassemblé l'argent et lui en aient acheté un, il a quand même perdu la vie. Je me suis demandé si des amis sur les réseaux sociaux pouvaient se réunir et donner un peu d'argent pour les fournitures et équipements médicaux qui pourraient sauver des vies", a déclaré M. Kenani. Plusieurs dizaines de Malawites ont répondu à cet appel, notamment des étudiants faisant don de leur argent de poche à leurs compatriotes démunis.Andrew Banda, un habitant de Blantyre, qui a fait don de 1 dollar, a déclaré qu'il avait vu que le virus affectait tout le monde autour de lui. "Plusieurs de mes amis sont décédés et plus encore ont été infectés, cela m'a poussé à vouloir faire quelque chose pour lutter contre cette pandémie". "Je n'ai pas grand-chose mais je crois que le peu que j'ai peut contribuer à sauver une vie", a-t-il dit. Avant l'arrivée de la pandémie, le Malawi était déjà considéré comme l'un des pays les plus pauvres du monde. Près de la moitié de ses 18,6 millions d'habitants vivent sous le seuil de pauvreté. Le secrétaire à la santé Charles Mwansambo a qualifié d'"excellente initiative" cette collecte. "Le gouvernement ne peut à lui seul répondre aux besoins de santé des Malawites, et encore moins avec le Covid-19", a-t-il déclaré à l'AFP. A l'inverse des autres pays du continent, la vie quotidienne n'a pas connu de changement dans ce pays d'Afrique australe, depuis qu'en avril la Haute cour du pays a bloqué une décision de confinement prise par le gouvernement. Les magistrats avaient estimé insuffisantes les mesures prises pour compenser la perte des moyens d'existence de la population.Mais, après plusieurs mois durant lesquels le niveau d'infections est resté relativement faible, le Malawi - comme de nombreux autres pays africains - fait face à une flambée du nombre de cas de Covid-19. Le président Lazarus Chakwera a ordonné la semaine dernière la mise en place d'une série de mesures restrictives pour lutter contre le Covid-19. Jusqu'ici, le Malawi a enregistré 17.365 cas dont 445 décès pour une population de plus de 18 millions de personnes. Mais plus de 50 % de ces cas ont été détectés durant le seul mois de janvier, avec un record de 1.316 nouveaux cas annoncés vendredi. str/mgu/sba/at