Une star du basket citée dans une affaire de trafic d'or en RDCongo

Par La rédaction

NEW YORK (Nations unies) (AFP) - (AFP)

La star du basketball américain Dikembe Mutombo s'est retrouvé impliquée malgré elle dans une sombre affaire de trafic d'or en République démocratique du Congo, ont indiqué des enquêteurs de l'ONU.

Dikembe Mutombo est un ancien joueur vedette des clubs de Philadelphie, les 76ers, et des Houston Rockets, qui s'était engagé dans des actions humanitaires dans son Congo natal après sa retraite en 2009.

L'affaire, très compliquée, met en scène un général de l'armée congolaise et chef de guerre local, Bosco Ntaganda, recherché pour crimes de guerre par la Cour pénale internationale, et des intermédiaires avides de profiter des vastes richesses minières du pays.

Selon un rapport du Comité des sanctions de l'ONU, des millions de dollars et des kilos d'or qui faisaient l'objet de la transaction ont été finalement saisis sur un aéroport de Goma (Est de la RDC).

"Nous pensons que le rôle de Dikembe Mutombo était celui d'un intermédiaire, nous ne disons pas qu'il faisait partie d'une organisation criminelle", a souligné à l'AFP Fred Robarts, chargé de coordonner le travail des experts sur les sanctions de l'ONU pour la RDCongo.

Mutombo "a cru qu'il pouvait gagner de l'argent dans cette transaction et a essayé de contacter un acheteur" pour l'or afin de toucher une commission."En cela il a probablement fait preuve de naïveté", a estimé M. Robarts.

Selon le rapport, Mutombo et des membres congolais de sa famille ont ainsi organisé une rencontre à New York en décembre 2010 au cours de laquelle il a proposé 475 kg d'or à deux hommes d'affaires, s'engageant à financer l'opération, qui devait rapporter à la revente près de 10 millions de dollars.

L'or devait être extrait en RDC et livré à Nairobi.Selon l'ONU, un des intermédiaires a empoché 4,8 millions de dollars avant de "disparaître".

Quand une opération de remise de l'or a été organisée sur un aéroport à Goma en février 2011, l'avion transportant 25 caisses d'or a été bloqué avant de décoller et les deux hommes d'affaires arrêtés.L'argent a fini entre les mains de Bosco Ntaganda et l'or dans les caisses du gouvernement congolais.

Les enquêteurs de l'ONU sont chargés de repérer les sources de financement de chefs de guerre congolais comme Ntaganda.Selon M. Robarts, ils sont témoins d'un nombre croissant d'escroqueries de ce genre.