USA: 30 ans de prison pour un Somalien pour l'attaque d'un navire

29 novembre 2010 à 20h03 par La rédaction

WASHINGTON (AFP)

Un Somalien, Jama Idle Ibrahim, a été condamné lundi à Norfolk (Virginie, est des Etats-Unis) à 30 ans de prison pour l'attaque d'un navire militaire américain dans le golfe d'Aden, sans que l'accusation de piraterie soit retenue contre lui.

Jama Idle Ibrahim, 38 ans, avait plaidé coupable à Norfolk fin août d'avoir participé à l'attaque à main armée de la frégate militaire américaine USS Ashland le 10 avril 2010.

Il avait quelques jours plus tard plaidé coupable à Washington d'avoir attaqué et pris en otage un navire commercial transportant des marchandises américaines en novembre 2008.

En vertu des accords passés avec l'accusation dans le cadre d'une procédure de plaider coupable, il devait être condamné à 30 ans de prison en Virginie et devrait l'être à 25 ans dans la capitale fédérale, à une date qui n'a pas encore été fixée.

Cinq autres Somaliens accusés d'avoir attaqué le USS Ashland ont refusé de plaider coupable et doivent encore comparaître devant un jury.

Comme M. Ibrahim, le chef d'accusation de piraterie a été abandonné contre eux.Le 17 août, le juge fédéral Raymond Jackson, en charge du dossier, avait en effet estimé qu'"à aucun moment, les prévenus n'ont réussi ni tenté l'abordage de la frégate", nécessaire selon lui à l'établissement d'un acte de piraterie.

Arrêté après l'attaque ratée de l'USS Ashland que les assaillants avaient pris pour un bateau commercial, M. Ibrahim avait plaidé coupable de trois chefs d'accusation: "attaque d'un navire dans le but de le piller", "violence contre personnes" et "agression à l'aide d'armes à feu", selon le texte de l'accord.

Dans une affaire similaire, cinq Somaliens ont été reconnus coupables de piraterie mercredi, par un jury de Norfolk, de l'attaque en avril 2010 d'un autre navire militaire américain, le USS Nicholas, au large des Seychelles.Ils risquent la prison à vie lors du prononcé de la condamnation le 14 mars 2011.

"La piraterie est une menace grandissante dans le monde entier, la condamnation d'aujourd'hui, ainsi que le verdict de culpabilité de la semaine dernière, démontrent que les Etats-Unis traduiront les pirates des temps modernes devant les tribunaux", a commenté le procureur de Virginie, Neil McBride, dans un communiqué.