USA: le Français détenu par les services de l'immigration est mort d'un arrêt cardiaque

Par AFP

AFRICA RADIO

Le ressortissant français décédé alors qu'il était détenu par les services américains de l'immigration est mort dimanche d'un arrêt cardiaque selon ces derniers, et une procédure d'expulsion à son encontre était en cours, a indiqué vendredi une source diplomatique française.

"Samuelino Pitchout Mavinga a été prononcé mort par l'équipe médicale" d'un hôpital d'Albuquerque au Nouveau-Mexique, a déclaré dans un communiqué mis à jour mercredi soir l'Immigration and Customs Enforcement (ICE)."La cause préliminaire de la mort a été identifiée comme un arrêt cardiaque", ont poursuivi les services de l'immigration, précisant toutefois qu'une autopsie devait avoir lieu pour déterminer la cause officielle de ce décès. Ce Français né en Angola, âgé de 40 ans, était arrivé à New York le 28 novembre 2018 avec un visa touriste, l'ESTA. Il devait quitter le territoire américain dans les trois mois mais avait été interpellé par la police aux frontières au Texas le 11 novembre 2019, affirme l'ICE. "Mavinga avait été transféré dans un centre ICE le 12 novembre" au Nouveau-Mexique poursuit le communiqué, "en attendant son expulsion des Etats-Unis".Près d'un mois plus tard, Samuelino Pitchout Mavinga avait été transféré dans un autre centre de détention du même Etat et le lendemain, le 12 décembre, ce Français était transporté à l'hôpital "pour traitement et évaluation d'un amaigrissement, altération de l'état mental et une possible septicémie". Le Presbyterian Hospital a diagnostiqué à Mavinga une "torsion du gros intestin provoquant une occlusion intestinale".Interrogée par l'AFP, une source diplomatique française a confirmé avoir appris dimanche le décès de ce ressortissant français "pour séjour irrégulier sur le territoire américain". "Une procédure d'expulsion vers la France était en cours", a confirmé cette même source. Les services du ministère des Affaires étrangères "sont en contact avec la famille de notre compatriote pour lui apporter son soutien. Nous restons en contact avec les autorités américaines pour éclaircir les circonstances ayant conduit au décès notre compatriote", a-t-elle précisé.Cette mort fait suite à celle de Nebane Abienwi, un Camerounais âgé de 37 ans, décédé en octobre d'une hémorragie cérébrale alors qu'il était détenu par l'ICE à San Diego, en Californie.Egalement en octobre, un ressortissant cubain, Roylan Hernandez-Diaz, 53 ans, s'est apparemment suicidé alors qu'il était détenu par l'ICE en Louisianne, selon ces services d'immigration.Entre décembre 2018 et mai 2019, cinq enfants originaires du Guatemala étaient également morts en détention après leur interpellation par des officiers américains de l'immigration.L'administration du président américain Donald Trump a fait de la lutte contre l'immigration illégale une priorité. Elle a pris de nombreuses mesures pour limiter les arrivées de migrants, en forte augmentation, à la frontière sud des Etats-Unis, mais plusieurs d'entre elles, controversées, ont été bloquées par la justice.