Violences post-électorales au Kenya: William Ruto devant la CPI

Par La rédaction

LA HAYE (AFP) - (AFP)

L'audience de confirmation des charges contre l'ancien ministre kenyan William Ruto, soupçonné de crimes contre l'humanité commis lors des violences post-électorales de 2007/2008 au Kenya, s'est ouverte jeudi devant la Cour pénale internationale (CPI).

Ancien ministre de l'Enseignement supérieur et candidat potentiel à l'élection présidentielle de 2012, William Ruto, 44 ans, était présent à l'audience à La Haye de même que les deux autres suspects dans ce dossier, l'ancien ministre kenyan de l'Industrialisation Henry Kosgey et le présentateur de radio Joshua Arap Sang.

Phase préliminaire à un éventuel procès, l'audience de confirmation des charges contre les trois hommes, libres, est prévue jusqu'au 12 septembre.

Trois chefs de crimes contre l'humanité, le meurtre, le transfert forcé de population civile et la persécution, ont été retenus contre les trois hommes, membres du camp du Premier ministre du gouvernement de coalition Raila Odinga, du Mouvement démocratique orange (ODM).

Selon l'accusation, quelque 1.200 personnes avaient été tuées pendant les violences post-électorales qui avaient suivi la réélection contestée du président Mwai Kibaki et plus de 300.000 personnes avaient été déplacées.