Violences post-électorales en Guinée: trois nouveaux morts dans une banlieue de Conakry

17 novembre 2010 à 12h20 par La rédaction

CONAKRY (AFP)

Trois personnes ont été tuées mercredi matin dans des violences post-électorales à Ratoma, banlieue de Conakry en majorité peuplée de Peuls favorables à Cellou Dalein Diallo, candidat malheureux à la présidentielle en Guinée, a appris l'AFP de source médicale et auprès de la Croix-Rouge.

"Trois corps ont été retrouvés en des endroits différents" de Ratoma "dont deux près d'une voie de chemin de fer", a déclaré Amara Camara, membre de la Croix Rouge guinéenne.

 "Nous avons enregistré ici trois cas de décès", a confirmé, sous couvert de l'anonymat, un médecin à bord d'une ambulance qui sillonne la ville de Conakry.

"Nous avons des témoignages recueillis sur place qui nous disent que ce sont des membres" des forces de l'ordre "qui ont tiré", a-t-il ajouté.

Selon un bilan établi par l'AFP à partir de différentes sources, ces nouveaux décès portent à au moins sept le nombre de morts dans les violences qui se sont produites depuis lundi, jour de l'annonce des résultats du second tour de la présidentielle du 7 novembre.

L'opposant historique Alpha Condé l'a emporté avec 52,5% face à l'ancien Premier ministre Cellou Dalein Diallo (47,5%).