Violent cyclone à Madagascar: des dégâts, un mort selon des sources locales

Par La rédaction

ANTANANARIVO (AFP) - (AFP)

Un cyclone appelé "Giovanna" a balayé Madagascar dans la nuit de lundi à mardi, accompagné de pluies et vents violents qui ont fait un mort à Brickaville sur la côte est, tué par un arbre tombé sur sa maison, selon un site internet local, pour l'instant non officiellement confirmé.

Les autorités malgaches avaient lancé un avis d'alerte lundi soir et prévenu qu'"un intense cyclone tropical" était attendu sur la côte est entre Tamatave et Brickaville vers 2h00 (23h00 GMT) et atteindrait la capitale Antananarivo à 9h00 (6h00 GMT).

En fait, des vents violents ont commencé à souffler dès 01h00 du matin (22h00 GMT) à Antananarivo et de fortes pluies sont tombées jusqu'à 7h00 (04h00 GMT).

De nombreuses toitures ont été arrachées, beaucoup de bâtiments endommagés et des arbres abîmés, et la ville a enregistré plusieurs coupures de courant par intermittence, a constaté un correspondant de l'AFP sur place.

Aucun bilan ou relevé météo n'était cependant disponible dans l'immédiat et le Bureau national de gestion des risques et des catastrophes (BNRGC) n'était pas joignable.

La veille, les autorités avaient formellement recommandé de ne pas circuler en ville pour la journée de mardi, et après une matinée ville morte à Antananarivo, la vie y reprenait doucement son cours dans l'après-midi.

Ce cyclone avait déjà entraîné samedi la fermeture de l'aéroport de Port Louis à Maurice puis est passé au large de l'île de la Réunion dimanche.