Dépêches AFP

Virus: à Brazzaville, les étudiants reprennent les cours après six mois

21 septembre 2020 à 17h57 Par AFP
Les étudiants de l'université publique de Brazzaville, la seule de la République du Congo, ont repris le chemin des cours lundi après six mois d'interruption, après la levée partielle des mesures prises face au coronavirus, a constaté un journaliste de l'AFP. Masques de protection sur le nez et flacon de gel hydro-alcoolique en main, des centaines d'étudiants ont rempli l'amphithéâtre André-Bouya sur le site de l'Ecole normale supérieure (ENS).En ce jour de reprise, le problème des arriérés des bourses universitaires se pose toujours: "Dernièrement nous avons perçu le troisième trimestre de l'année 2017. Le dernière trimestre de 2017, les années 2018, 2019 et 2020 (en cours) font partie des arriérés", a expliqué à l'AFP Koncernant Epara, président du Mouvement national des élèves et étudiants du Congo (MEEC).Des sessions d'examens vont être organisés dès le 25 septembre, selon la direction rectorale."On revient et on passe directement aux évaluations alors qu'en mars les cours ont été brutalement arrêtés", s'est plaint Juverel Youbi, 21 ans, en première année de la Faculté des sciences économiques."Personnellement, je me suis donné à fonds pendant les six mois de confinement parce que je savais que dès la reprise on allait être soumis aux évaluations", a confié Bixente Lembouono, 21 ans, étudiant en Droit.Le Congo-Brazzaville a officiellement enregistré 5.002 cas de nouveau coronavirus, dont 80 décès. Le pays compte environ cinq millions d'habitants.Dès l'apparition des premiers cas fin mars, les autorités ont pris des mesures drastiques, dont la fermeture des frontières et des lieux publics.Ces mesures ont été levées par étapes (les frontières aériennes et maritimes ont été réouvertes le 15 août).Face à la crise sanitaire, le pays pétrolier a envisagé une récession de 9% dans une loi d'ajustement budgétaire en avril.Avant même la crise, la baisse des cours pétrolier depuis 2014 avait conduit Brazzaville à conclure un accord triennal d'assistance avec le Fonds monétaire international (FMI) en 2019.Le FMI demande au Congo d'"aller plus loin" dans la lutte contre la corruption après "des avancées".