Dépêches AFP

Virus en RDC et "réseau mafieux": mis en cause, le ministre de la Santé contre-attaque

09 juillet 2020 à 19h01 Par AFP
Le ministre de la Santé a porté plainte pour diffamation jeudi en République démocratique du Congo, après avoir été mis en cause dans un document affirmant qu'il existe des "réseaux mafieux" au sein de son ministère pour détourner des fonds alloués à la lutte contre le Covid-19. "Ces réseaux mafieux exigent des rétro-commissions jusqu'à hauteur de 35% auprès des structures bénéficiaires de ces fonds", ajoute ce mémorandum signé par son vice-ministre de la Santé, Albert M'Peti Biyombo. Adressées au Premier ministre, ce rapport classé "très confidentiel" a fuité sur les réseaux sociaux.Les propos sont "outrageants, désobligeants" et "très graves", a déclaré l'avocat du ministre de la Santé, Eteni Longondo, après sa plainte au parquet général près la Cour de cassation.La plainte "est portée contre inconnu (contre X)", a précisé Me Pulusi Eka Hugues, qui s'en remet au parquet pour déterminer les auteurs et leurs responsabilités.Le document a fuité en pleine crise au sein de la coalition au pouvoir, qui se partage les principaux ministères.Le ministre de la Santé vient de l'Union pour la démocratie et le progrès social (UDPS), le parti de l'actuel président Félix Tshisekedi. Son vice-ministre est membre du Front commun pour le Congo (FCC) de l'ex-président Joseph Kabila. "Le ministre de la Santé signe seul le décaissement de gros montant et ne m'a jamais associé dans la gestion de ces fonds sauf (pour) des petites sommes", accuse encore le vice-ministre.Ce mémorandum a aussi fuité au moment où des agents affectés à la lutte contre le Covid-19 se sont mis en grève à Kinshasa, affirmant qu'ils ne sont pas payés depuis trois mois.La RDC a enregistré 7.846 cas pour 189 décès et 3.513 guérisons depuis le 10 mars.