Virus en RDC: masque obligatoire à Kinshasa, déconfinement progressif du centre-ville

Par AFP

AFRICA RADIO

Le port du masque va devenir obligatoire à Kinshasa, la plus grande ville d'Afrique francophone qui va déconfiner progressivement son centre des affaires et du pouvoir considéré comme l'épicentre du Covid-19 dans la capitale de la République démocratique du Congo.

"Le port de masques, même de fabrication artisanale, est désormais obligatoire sur toute l'étendue de la capitale", ont indiqué samedi les services de la "Primature" (du Premier ministre). La mesure devrait entrer en vigueur en début de semaine prochaine."La police est chargée de veiller scrupuleusement au respect du port des masques, des mesures de distanciation sociale et des mesures d'hygiènes", ajoute le communiqué après une réunion entre le Premier ministre Sylvestre Ilunga et le gouverneur de Kinshasa Gentiny Ngobila."Ces mesures visent d'une part à préserver les acquis de deux semaines de confinement de la Gombe, et d'autre part à renforcer la prévention", selon les services du Premier ministre.Kinshasa (au moins dix millions d'habitants) concentre 295 des 307 cas officiellement enregistrés en RDC, et l'ensemble des décès (25).L'une des 24 communes de la capitale, la Gombe, est totalement confinée depuis le 4 avril jusqu'à lundi. Quartier résidentiel, centre du pouvoir et des affaires, la Gombe a enregistré de premiers cas "importés" d'Europe à partir du 10 mars.A partir de mardi, le déconfinement "va s'effectuer de manière progressive, d'abord par la réouverture des supermarchés et épiceries pour permettre aux habitants de cette commune de s'approvisionner, ainsi que des guichets des banques. L'accès à Gombe sera toujours réglementé et les badges d'accès exigés", détaillent les services du Premier ministre.Le confinement ne sera pas étendu à deux autres communes voisines qui enregistrent également plusieurs cas, a précisé le gouverneur: "Les familles (ndr: avec des cas positifs) seront confinées à travers toute la ville".Vendredi, le Conseil des ministres a par ailleurs adopté un "projet d'ordonnance portant prorogation de la durée de l'Etat d'Urgence Sanitaire" décrété le 19 mars.