Virus: la Gambie menace de clouer au pilori ceux qui fuient les contrôles

Par AFP

AFRICA RADIO

Le gouvernement gambien a menacé de clouer au pilori en révélant publiquement leur identité tous ceux qui se soustraient aux mesures de lutte contre le coronavirus, les menaçant en outre de "mesures drastiques".

Entre le 20 et le 25 janvier, 40 personnes testées positives au coronavirus se sont soit enfuies de leur centre de traitement, soit ont refusé de se placer en isolement, a indiqué dans un communiqué mardi le ministère de la Santé de ce petit pays d'Afrique de l'Ouest.Des voyageurs arrivant dans l'ancienne colonie britannique, où de premiers cas des variants anglais et sud-africain du Covid-19 ont été détectés, ont également réussi à échapper aux contrôles sanitaires, selon le ministère, qui exhorte les récalcitrants à prendre contact rapidement avec les services de santé."Toutes les personnes qui respecteront pas les règles sur le Covid-19 verront leurs nom et identité publiés dans les médias et feront ensuite l'objet de mesures drastiques", a averti le ministère.La Gambie, pays pauvre de quelque deux millions d'habitants voisin du Sénégal, a officiellement recensé 4.102 cas de coronavirus pour 128 décès.Depuis le début de l'épidémie, elle s'efforce avec difficultés de faire appliquer les restrictions imposées pour endiguer la propagation du virus. En mars, 14 personnes nouvellement arrivées dans le pays s'étaient enfuies d'un hôtel de Banjul où elles avaient été placées en quarantaine.