Virus: les Chinois entrés en Mauritanie appelés à rester confinés

Par AFP

AFRICA RADIO

La Chine demande à ses ressortissants récemment arrivés ou revenus en Mauritanie de rester confinés pendant 14 jours au moins pour empêcher la propagation éventuelle du nouveau coronavirus, indique un message de l'ambassade chinoise à Nouakchott.

Rien n'indique dans ce message que cette démarche soit motivée par une situation particulière à la Mauritanie Aucune infection vérifiée n'a été signalée à ce jour dans le pays, ni confirmée ailleurs en Afrique."L'ambassade de Chine en Mauritanie appelle tous les membres de la communauté chinoise en Mauritanie récemment revenus dans le pays à se mettre scrupuleusement en quarantaine pendant une période de 14 jours au minimum", dit le message signé par l'ambassadeur et posté en chinois et en arabe sur le site de la représentation diplomatique.Ces 14 jours représentent le haut de la fourchette d'incubation, plutôt estimée à deux à dix jours par l'Organisation mondiale de la santé (OMS).L'ambassade conseille aux Chinois appelés à se rendre en Mauritanie à "reporter leur voyage". Elle recommande aux autres sur place "de communiquer quotidiennement sur leur état de santé et d'éviter les rassemblements et regroupements publics".L'épidémie de pneumonie virale due au nouveau coronavirus a fait 132 morts et atteint 5.974 personnes de façon avérée en Chine continentale (hors Hong Kong), foyer d'apparition de la maladie, selon les autorités sanitaires chinoises.La propagation éventuelle de la maladie en Afrique est une préoccupation, étant donné les insuffisances sanitaires sur le continent. Le gouvernement de Guinée équatoriale a annoncé mercredi avoir mis en quarantaine quatre voyageurs arrivés de Pékin, appliquant ainsi une mesure d'isolement systématique.Pour sa part, le gouvernement mauritanien a constitué une cellule de crise et placé des caméras thermiques aux aéroports de Nouakchott et de Nouadhibou.Aucun cas n'a été signalé à ce jour, a dit mardi à la télévision nationale un responsable du ministère mauritanien de la Santé, Sidi Ould Mohamed Leghdahf, démentant une rumeur qui circulait sur les réseaux sociaux sur l'existence d'un cas suspect.Le nombre de Chinois vivant en Mauritanie n'est pas connu. Nombre d'entre eux travaillent dans l'assistance technique, les projets financés et réalisés par la Chine, et le commerce. Il n'existe pas de vol direct entre les deux pays.