Volcan Nyiragongo: une "erreur technique" fait retentir la sirène d'alerte à Goma

Par AFP

AFRICA RADIO

"Ils ont touché les fils": la sirène d'alerte à Goma pour prévenir des risque d'éruption du volcan Nyiragongo, dans l'est de la République démocratique du Congo (RDC) s'est déclenchée mercredi suite à "une erreur technique", suscitant un bref vent de panique chez des habitants traumatisés par l'éruption de samedi.

Des techniciens de la Monusco (mission de l'ONU en RDC) étaient à pied d'oeuvre pour remettre en fonctionnement la sirène d'alerte de l'Observatoire volcanologique de Goma (OVG), après deux ans de panne."Ils ont malheureusement touché les fils, ça a sonné", faisant sonner accidentellement et brièvement la sirène, selon un responsable de l'OVG, Kasereka Mahinda commentant l'incident sur des médias locaux."Donc, il n'y a pas d'alerte. C"est une erreur technique. Nous-mêmes, nous ne nous attendions pas à ça (...)", a-t-il expliqué, un brin embarrassé. Et de rassurer: "il n'y a pas de problèmes, les gens ne doivent pas fuir".L'incident, qui a eu lieu vers 18H00 (16H00 GMT) a suscité un vent de panique autour de l'OVG, finalement maîtrisé. Par chance, la sirène n'a apparemment pas été déclenchée dans toute la ville, où "l'erreur technique" est passée relativement inaperçue, selon un correspondant de l'AFP.L'éruption soudaine samedi soir du volcan Nyiragongo, qui domine Goma et le lac Kivu, a provoqué la peur et la fuite des populations. Pour la plupart de retour depuis lors, elles vivent dans la psychose d'une nouvelle éruption et de ces séismes à répétition qui secouent la région.