Zambie: arrestation du chef du principal parti d'opposition

13 août 2012 à 17h04 par La rédaction


LUSAKA (AFP) - (AFP)

Le chef du principal parti d'opposition en Zambie a été arrêté lundi pour diffusion de fausse nouvelle après avoir affirmé que le mouvement de jeunesse du parti au pouvoir, le Front patriotique (PF), était entraîné par des milices soudanaises, a-t-on appris auprès de la police.

Hakainde Hichilema, chef du Parti uni pour le développement national (UPND), avait fait ces déclarations lors d'une conférence de presse le 11 juin.

Il a été brièvement présenté à un juge à Lusaka avant d'être relâché contre le paiement d'une caution de 30 millions de kwachas (4.800 euros).

"Je comprends les charges qui pèsent contre moi mais je ne les reconnais pas", a-t-il déclaré devant le juge.

Selon l'acte d'accusation, les déclarations de M. Hichilema visaient à faire peur à la population.

Le charismatique chef de l'UPND a accusé le président Michael Sata d'avoir orchestré son arrestation: "les instructions viennent de Michael Sata, c'est un homme brutal, mais cela ne le conduira nulle part", a-t-il déclaré à des journalistes à la sortie du tribunal.

M. Hichilema encourt une peine de cinq ans de prison.