Dépêches AFP

Zambie: la justice refuse d'écarter le sortant Lungu de la présidentielle

11 juin 2021 à 17h39 Par AFP
La justice zambienne a rejeté vendredi la demande de deux défenseurs des droits de l'Homme d'interdire au président sortant, Edgar Lungu, de se porter candidat à sa propre succession à la prochaine élection présidentielle en août. Sishuwa Sishuwa et Linda Kasonde, de l'organisation zambienne de défense des droits Chapter One Foundation, avaient déposé une requête auprès de la Cour constitutionnelle, arguant que M. Lungu n'était pas éligible au prochain scrutin puisqu'il avait déjà rempli deux mandats.Mais les juges ont estimé que puisque que l'actuel chef de l'Etat n'avait pas été en fonctions pendant deux mandats pleins de cinq ans, il était bien éligible. "La demande n'est pas recevable et est donc rejetée", a déclaré la juge, Annie Sitali, à la fin de la lecture du jugement.Edgar Lungu, 64 ans, a été élu chef de l'Etat en janvier 2015 pour terminer le mandat du président Michael Sata, mort subitement fin 2014 après trois ans en fonctions.Il a été réélu en 2016, à l'issue d'un scrutin dont les résultats ont été contestés par la principale figure de l'opposition, Hakainde Hichilema, du Parti uni pour le développement national (UPND). Ce dernier a officiellement déposé en mai sa candidature pour la prochaine présidentielle.La Cour a réaffirmé une décision de 2018 selon laquelle un président n'est réputé avoir effectué un mandat qu'après avoir passé au moins trois des cinq années prévues au pouvoir.La Zambie, qui jouit d'une relative stabilité depuis sa première élection multipartite en 1991, votera le 12 août pour des élections présidentielle et législatives.Le petit pays pauvre et enclavé d'Afrique australe, qui compte 17 millions d'habitants, est en grandes difficultés financières et officiellement en défaut de paiement. Sa dette extérieure est estimée à près de 10 milliards d'euros, la moitié étant détenue par des créanciers privés.Cette question de la dette et les difficultés économiques qui rongent le pays devraient dominer le prochain scrutin.