Zambie: la justice rejette une décision obligeant l'ex-président Chiluba à rembourser l'Etat

Par La rédaction

LUSAKA (AFP)

La Haute Cour de Lusaka a rejeté une décision qui aurait obligé l'ancien président zambien Frederick Chiluba, reconnu coupable par la justice britannique de détournement de 46 millions de dollars de fonds publics, à rembouser l'Etat zambien, annonce dimanche la radio d'Etat.

"La question de l'application d'un jugement de tribunaux du Royaume Uni n'est pas de mise.Je n'ai rien trouvé de tel dans nos lois", a déclaré vendredi dans sa décision le juge Evans Hamaundu, selon la radio.

La Haute cour de Londres avait reconnu en mai 2007 l'ex-président (au pouvoir de 1991 à 2001), âgé alors de 65 ans, coupable de conspiration avec ses principaux conseillers pour le détournement de 46 millions de dollars.

Le gouvernement zambien avait intenté une action en justice contre M. Chiluba et son entourage à Londres car les fonds détournés étaient blanchis dans deux sociétés londoniennes et passaient par des comptes bancaires à Londres.

Chiluba et ses conseillers avaient plaidé que la décision de la justice britannique ne pouvait être appliquée en Zambie, une ancienne colonie de Londres indépendante en 1964.

En 2008 dans une autre affaire, un tribunal zambien avait acquitté Chiluba, accusé d'avoir détourné 500.000 dollars de fonds publics.