Zambie: le principal opposant interdit de vol, dénonce une manoeuvre politique

Par AFP

AFRICA RADIO

Le principal opposant zambien, Hakainde Hichilema, a été empêché jeudi de prendre l'avion pour la province de Copperbelt où il était attendu à des obsèques, a affirmé son entourage à l'AFP, accusant le pouvoir de cette nouvelle tracasserie.

"HH" devait prendre l'avion dans la matinée, tous ses papiers en ordre. Mais à l'aéroport, le leader du Parti uni pour le développement national (UPND) et sa délégation ont appris que le vol avait été supprimé."Malheureusement, nous avons reçu ces instructions officielles affirmant que personne n'est autorisé à voler aujourd'hui" vers cette province, leur a expliqué un responsable, une feuille à la main, comme le montre une vidéo postée sur la page Facebook de l'opposant."Les vols internationaux sont autorisés mais pas les avions régionaux aujourd'hui, donc nous avons dû annuler le vol", ajoute cet homme en gilet jaune, quelques heures après que le président Edgar Lungu se soit rendu dans la même région pour y visiter des projets de développement, selon le gouvernement.Un proche de "HH", Clayson Hamasaka, a expliqué à l'AFP que la bête noire du président avait sciemment décalé son départ de deux heures pour éviter que les deux hommes ne se croisent à l'aéroport. "Mais malheureusement, nous avons été empêchés de partir", a-t-il affirmé.Le ministre de la Défense, interrogé par l'AFP, a dit ne pas être au courant. Idem pour son collègue des Transports: "Je n'ai reçu aucun rapport au sujet de l'aviation aujourd'hui donc je ne sais rien", a déclaré Misheck Lungu à l'AFP.Hakainde Hichilema est candidat pour la sixième fois à la présidentielle, prévue en août. Il avait perdu de peu en 2016, avant de passer quatre mois en prison pour trahison pour avoir contesté ce résultat.