Zimbabwe: le ministre de la Justice envisage des élections en 2012 ou 2013

29 avril 2011 à 9h49 par La rédaction

HARARE (AFP)

Le ministre zimbabwéen de la Justice Patrick Chinamasa a affirmé envisager des élections en 2012 ou en 2013, une fois les réformes constitutionnelles finalisées, mais pas cette année.

"Nous devons parler d'élections pour l'année prochaine ou 2013, à supposer que le référendum (constitutionnel) soit organisé en septembre, comme nous en avons été informé", a indiqué M. Chinamasa au Herald dans son édition de vendredi.

"A mon avis, il n'est pas possible d'organiser des élections cette année", a ajouté le ministre qui est membre de la ZANU-PF, le parti du président Robert Mugabe.

Le référendum devant approuver la nouvelle Constitution a pris plusieurs mois de retard, des réunions de sensibilisation du public ayant été reportées à plusieurs reprises à cause de flambées de violence, souvent provoquées par des partisans de M. Mugabe.

M. Chinamasa représente la ZANU-PF dans les négociations en cours avec le Mouvement pour le changement démocratique (MDC) du Premier ministre Morgan Tsvangirai pour programmer les élections qui doivent permettre de désigner un successeur au fragile gouvernement d'unité nationale qui associe les deux partis depuis 2009.

M. Tsvangirai a lui aussi estimé jeudi que ces élections ne pourraient être organisées avant 2012, compte tenu du manque de progrès dans l'élaboration d'une nouvelle Constitution.

Le président Mugabe a longtemps appelé à de nouvelles élections, avec ou sans Constitution, affirmant que le gouvernement d'union ne fonctionnait pas.Mais il est revenu sur sa position après que l'organe de sécurité de la SADC --communauté qui regroupe les Etats d'Afrique australe-- l'eut sévèrement appelé, fin mars, à mettre fin aux violences politiques qui ont accompagné le processus de rédaction de la Constitution, et à respecter l'accord de partage du pouvoir.