Zimbabwe: un partisan de Tsvangirai meurt des suites de violences politiques

Par La rédaction

HARARE (AFP)

Un partisan du Premier ministre zimbabwéen Morgan Tsvangirai est décédé des suites des blessures qui lui ont été infligées pendant le week-end par des partisans du président Robert Mugabe, a annoncé mercredi son parti.

"Un de nos membres qui avait été attaqué par des individus de la Zanu-PF (le parti présidentiel) vient de mourir", a déclaré le porte-parole du Mouvement pour le changement démocratique (MDC) Nelson Chamisa au cours d'une conférence de presse.

Cinq personnes avaient été blessées dimanche à Harare lorsque des partisans du chef de l'Etat avaient violemment perturbé une réunion publique consacrée à la réforme de la Constitution du pays.Les policiers présents sur les lieux n'étaient pas intervenus.

"Nous notons avec inquiétude la militarisation du processus" constitutionnel, a réagi Morgan Tsvangirai lors de la conférence de presse."Des informations remontent de tout le pays pour dénoncer une lourde implication des militaires dans le processus."

L'ancien chef de l'opposition, qui partage le pouvoir depuis un an et demi avec son rival historique, a réclamé une "enquête sur le rôle des militaires" et une "réunion immédiate" avec le président Mugabe.