Zimbabwe: Washington appelle les chefs politiques au calme

Par AFP

AFRICA RADIO

Les Etats-Unis ont dénoncé vendredi les violences ayant suivi l'élection présidentielle de lundi au Zimbabwe, appelant le vainqueur Emmerson Mnangagwa à faire preuve de magnanimité et l'opposition à accepter "la défaite avec courtoisie".

"Le peuple zimbabwéen s'est rendu voter en grand nombre, mettant en évidence ses aspirations pour un avenir meilleur, malgré les difficultés pendant la période pré-électorale", a relevé Heather Nauert, porte-parole du département d'Etat, dans un communiqué."Malheureusement, la réussite du Zimbabwe, avec la tenue d'une journée électorale pacifique et ouverte aux observateurs internationaux, a par la suite été entachée par la violence et l'utilisation de la force létale de manière disproportionnée par les forces de l'ordre contre les manifestants", a-t-elle poursuivi.L'armée a réprimé mercredi une manifestation de l'opposition qui dénonçait des fraudes. Six personnes ont été tuées."Nous encourageons tous les responsables politiques à montrer de la magnanimité dans la victoire et de la courtoisie dans la défaite", a indiqué la porte-parole.Le scrutin de lundi était le premier après la fin du régime de Robert Mugabe, tombé en novembre après trente-sept ans au pouvoir depuis l'indépendance du pays en 1980. La présidentielle a été remportée par son ancien bras droit Emmerson Mnangagwa.Le chef de l'opposition, Nelson Chamisa, qui avait revendiqué la victoire avant l'annonce des chiffres officiels, a crié vendredi au "trucage".