Nigeria: 16 personnes tuées dans une mosquée par des hommes armés

Par AFP

AFRICA RADIO

Des hommes armés ont abattu lundi seize personnes qui priaient à l'intérieur d'une mosquée dans un village du centre-ouest du Nigeria, ont indiqué mardi à l'AFP les autorités locales.

Le Centre et le Nord-Ouest du Nigeria sont depuis plusieurs années le théâtre de violences perpétrées par des groupes criminels, appelés localement "bandits", qui volent du bétail, kidnappent contre le versement de rançons et attaquent des villages mais très rarement des lieux de culte. Lundi à l'aube, des dizaines d'hommes armés se déplaçant à moto ont pris d'assaut le village de Maza-Kuka, dans le district de Mashegu, et ont ouvert le feu dans une mosquée pendant les prières du matin, tuant 16 fidèles, a déclaré un responsable du gouvernement de l'État du Niger Ahmed Ibrahim Matane. "Les bandits ont abattu 16 personnes à l'intérieur de la mosquée pendant qu'elles priaient", a-t-il affirmé, précisant que trois autres fidèles ont été blessés, dont l'un grièvement. Alors qu'ils prenaient la fuite, les assaillants ont également abattu une autre personne dans le village voisin de Kaboji, a-t-il indiqué. Une enquête est en cours pour déterminer le mobile des assaillants et des policiers et militaires ont été envoyés sur place, selon la même source. Ces groupes criminels, qui agissent a priori sans motivation idéologique, ont pris pour cible cette année des écoles et des universités, enlevant plus de 1.400 élèves, selon l'Unicef. Des habitants de plusieurs communautés de l'État du Niger ont récemment signalé l'arrivée de combattants jihadistes venus du nord-est du pays, en proie à une insurrection jihadiste depuis douze ans, dans certains villages isolés.