Nigeria: 22 agriculteurs kidnappés près de la capitale

AFRICA RADIO

24 juin 2022 à 12h36 par AFP

Des hommes armés ont enlevé mercredi 22 agriculteurs dans leurs champs à la périphérie d'Abuja, capitale du Nigeria, dernier kidnapping d'une longue série dans le pays le plus peuplé d'Afrique, a annoncé vendredi la police.

Des bandes criminelles, désignées localement sous le terme de "bandits", attaquent fréquemment les régions rurales du centre et du nord-ouest du Nigeria mais les enlèvements massifs sont rares sur le Territoire de la capitale fédérale (FCT), également situé dans le centre du pays. L'enlèvement "s'est produit à Rafin Daji, une localité (située) entre l'Etat du Niger et le territoire de la capitale fédérale", a déclaré à l'AFP Oduniyi Omotayo, porte-parole de la police régionale. "Il a été confirmé que 22 agriculteurs ont été enlevés" pendant qu'ils travaillaient dans leurs champs, a précisé M. Omotayo. Dans la foulée, la police et les agences de sécurité ont pris d'assaut une forêt où les assaillants se sont cachés, a-t-il ajouté, sans donner davantage de détails sur cette opération de sauvetage. Ces dernières années, les violences perpétrées par les "bandits" sont en hausse: ces gangs criminels ont tué plus 2.600 civils en 2021, soit une augmentation de plus de 250% par rapport à 2020, selon des chiffres de l'ONG Acled. Ce nombre dépasse de loin le nombre officiel de victimes tuées en 2021 dans l'insurrection jihadiste qui frappe le nord-est du Nigeria depuis 13 ans. Les "bandits", eux, sont motivés par l'argent et non par une idéologie, et relâchent souvent leurs otages après le paiement d'une rançon. Mais des analystes s'inquiètent de rapprochements entre les bandits et les groupes jihadistes du nord-est. L'armée nigériane, déployée sur ces multiples fronts, tente également de mettre fin à une agitation séparatiste dans le sud-est.