Nigeria: le président sortant "déterminé" à assurer des élections libres et sûres

AFRICA RADIO

16 décembre 2022 à 21h51 par AFP

Le président du Nigeria Muhammadu Buhari, sur le départ, a assuré vendredi depuis Washington faire tout son possible pour assurer la sûreté du système électoral, deux mois avant le scrutin présidentiel du pays le plus peuplé d'Afrique.

Lundi, la police nigériane avait indiqué avoir tué trois hommes armés en repoussant une attaque contre un bureau de la Commission électorale (Inec) dans le sud-est du pays. "Je suis résolument déterminé à mettre en place au premier trimestre 2023 des élections nationales libres, justes et transparentes qui seront largement reconnues par les candidats", a déclaré M. Buhari à l'Institute of Peace de Washington. Plusieurs bureaux de l'Inec ont récemment été attaqués, en particulier dans le sud-est, où sévissent des groupes séparatistes. Le président Buhari a assuré que cette violence était limitée et qu'il était déterminé à assurer un financement adéquat des bureaux de vote. "Je pense que la sécurité est relativement bonne", a déclaré le dirigeant, présent dans la capitale américaine au lendemain d'un sommet de trois jours entre une cinquantaine de leaders du continent et le président américain Joe Biden. Les Nigérians éliront fin février un successeur au président Buhari, ancien général de l'armée qui ne se représente pas après deux mandats et un bilan jugé catastrophique, son pays étant en proie à une grave crise économique et une insécurité généralisée. Le président américain avait réuni mercredi à la Maison Blanche les dirigeants de six pays africains où se tiendront l'an prochain des élections - dont le Nigeria.