Nigeria: un chef de la police recherché pour trafic de drogue international

AFRICA RADIO

14 février 2022 à 15h51 par AFP

Le numéro deux de la police au Nigeria, suspendu l'année dernière après sa mise en cause pour fraude aux Etats-Unis, est désormais recherché par la justice nigériane pour son rôle présumé dans un trafic de drogue international.

L'agence antidrogue nigériane (National Drug Law Enforcement Agency, NDLEA) a annoncé lundi avoir émis un mandat d'arrêt à l'encontre d'Abba Kyari. Le commissaire de police adjoint, suspendu en août 2021, a été convoqué à plusieurs reprises pour être entendu sur son implication présumée dans un trafic de cocaïne, mais ne s'est jamais présenté, a précisé l'agence nigériane. "Il doit répondre aux questions qui surgissent dans une affaire de drogue en cours et dans laquelle il est suspecté être l'acteur principal", a déclaré le porte-parole de la NDLEA, Femi Babafemi. "L'agence croit fermement que le commissaire de police adjoint Kyari est membre d'un cartel de la drogue qui contrôle la route Brésil-Ethiopie-Nigeria" par laquelle de la drogue est acheminée, a-t-il précisé. M.Kyari, selon lui, a tenté de compromettre un officier de la NDLEA en janvier en lui demandant de dissimuler une partie de 25 kg de cocaïne saisies. Une enquête a été ouverte sur Kyari au Nigeria après qu'une célébrité nigériane des réseaux sociaux jugée pour fraude aux Etats-Unis, a affirmé qu'il était son complice. Il avait également été suspendu au sein des forces de police. M. Kyari avait été mis en cause par l'influenceur nigérian Ramos Abbas, connu sous le nom de Hushpuppi, qui avait plaidé coupable de blanchiment d'argent et d'autres crimes, selon des documents judiciaires américains. M. Kyari avait alors nié les allégations portées contre lui.