Ouganda: libération de l'universitaire Lawrence Muganga

4 septembre 2021 à 11h36 par AFP

AFRICA RADIO

L'universitaire ougandais Lawrence Muganga a été libéré au lendemain de son arrestation pour "espionnage", grâce à une intervention directe du président ougandais Yoweri Museveni, a indiqué samedi à l'AFP un de ses proches.

Vice-chancelier de l'université privée Victoria, Lawrence Muganga, 45 ans, a été libéré vendredi a indiqué l'homme d'affaires Frank Gashumba, qui a souligné avoir lui-même contacté le président Museveni à propos de l'arrestation de son ami. L'universitaire avait été "arrêté par les forces conjointes de sécurité pour espionnage et séjour illégal dans le pays", avait indiqué jeudi la porte-parole de l'armée Flavia Byekwaso. Selon l'homme d'affaires, Lawrence Muganga a été brièvement transféré au quartier général des services de renseignement de l'armée pour y être interrogé. Le président Museveni, a expliqué Frank Gashumba, a été "choqué" par l'annonce de l'arrestation de Lawrence Muganga et a ordonné sa libération immédiate. Les autorités ougandaises n'ont pas confirmé sa libération. Lawrence Muganga, né en Ouganda et d'origine ethnique rwandaise (Banyarwanda), a été le porte-parole d'une partie de cette communauté vivant comme lui en Ouganda. Il avait notamment dénoncé sa "marginalisation" par le gouvernement ougandais qui refuse, selon lui, de délivrer des cartes d'identité à ses membres car ils sont perçus comme des étrangers. "Je veux remercier tout le monde pour votre soutien et votre activisme", a affirmé Lawrence Muganga après sa libération, selon une vidéo postée sur le page Facebook de Frank Gashumba.