Procès Sankara : « Si le juge avait ordonné la restitution, on aurait su où se trouvaient ses objets personnels » - (avocat)

Thomas Sankara, ancien président burkinabè

12 mai 2022 à 14h55 par Marie Penin / Africa Radio

Au Burkina Faso, les coupables de l'assassinat de l'ancien président Thomas Sankara et de ses compagnons ont été condamnés mercredi à verser 1,2 millions d'euros aux familles des parties civiles. Selon le tribunal militaire de Ouagadougou, cette somme correspond aux dommages et intérêts pour "réparation des préjudices moraux et économiques", dont "un franc symbolique" pour la famille Sankara.

Bénéwendé Stanislas Sankara, avocat de la famille de l’ex-chef de l’état, déplore le rejet de la demande de la restitution des biens de l'ancien président. 

« Si le juge avait ordonné la restitution, on aurait su où se trouvaient ses objets personnels ».