Tunisie : « Aujourd’hui, il y a un président qui veut contrôler nos appareils génitaux et nos corps » - (activiste)

« Aujourd’hui, il y a un président qui veut contrôler nos appareils génitaux et nos corps »

11 juin 2022 à 8h40 par Marie Penin / Africa Radio

En Tunisie, les magistrats s'offusquent du sort de leur consœur. Ils étaient plus d'une centaine, hier, à manifester pour soutenir cette magistrate limogée pour outrage aux mœurs. Accusée par une autre femme d’avoir eu des relations sexuelles avec son mari, il lui a été imposé d’effectuer un test de virginité pour prouver son innocence. C’est le résultat positif du test de cette magistrate non mariée, qui lui a valu d’être exclue de sa fonction par le président Kais Saeid.

Oumayma Mehdi, chercheuse pour l’association Legal Agenda, dénonce une instrumentalisation des femmes et de leur vie privée. 

"Le président à la mainmise sur le pouvoir judiciaire en choisissant ce qui est éthique »