Centrafrique : Le mandat du Président Touadéra menacé par le dossier sécuritaire

10 septembre 2019 à 22h17

Le Grand Débat  - 10 Septembre 2019

Centrafrique : Le mandat du Président Touadéra menacé par le dossier sécuritaire

Une situation sécuritaire qui n’incite pas à l’optimisme ; un pays livré à la loi des groupes armés non étatiques, quasiment placé sous la tutelle de la communauté internationale, et où plus de la moitié de la population dépend toujours de l’aide humanitaire ; un accord de paix inapplicable ; une crise politique larvée qui porte en germe de fortes tensions à l’approche de l’élection présidentielle prévue en 2020. De quels arguments disposera le Président Faustin-Archange Touadéra, pour briguer un second mandat ? A quelques mois de la fin de son mandat, le chef de l’Etat centrafricain doit également résoudre une équation diplomatique compliquée : concilier la nouvelle coopération en matière de défense avec la Russie, et les liens traditionnels avec le partenaire français. Quelles sont encore les capacités de sursaut de l’exécutif centrafricain ?

Invités :
- - Wilfriedo Mescheba, Membre de l'Union pour le Renouveau centrafricain (URCA) (opposition)
- Roger Andjalandji, Délégué Zone Europe du «Mouvement Cœurs Unis» (mouvement présidentiel)
- Evariste Ngamana, Porte-parole du «Mouvement Cœurs Unis»
- Gervais Lakosso, Coordonnateur du Groupe de travail de la société civile