Gabon : Reprise en main du pouvoir sur fond de répression

09 juillet 2019 à 17h20

Le Grand Débat - 09/07/2019

Gabon : Reprise en main du pouvoir sur fond de répression

Dix ans de prison ferme requis contre un ancien député, Bertrand Zibi Abeghe, accusé d’avoir été l’un des instigateurs des violences post-électorales d’août 2016. Des menaces de poursuites judiciaires à l’encontre de Jean Rémy Yama, président de la confédération syndicale Dynamique Unitaire, pour avoir déclaré le 2 juillet dernier lors d’une conférence de presse que le chef de l’Etat gabonais «n’existe plus»... La Coalition pour la nouvelle République (CNR, opposition) dénonce «les méthodes dictatoriales de ce régime putschiste qui tente en vain de museler les Gabonais», et les acteurs de la société civile alertent l’opinion sur de multiples atteintes aux droits humains et la multiplication des actes d’intimidation à l’encontre des adversaires supposés ou réels du régime. Le retour aux commandes de l’Etat d’Ali Bongo, après une longue convalescence au Maroc, marque-t-il un durcissement du régime ? Et quelles en seraient les finalités ?

Invités :
- Maître Fabien Méré, Avocat et défenseur des droits humains

- Harold Leka, Journaliste. Directeur de la publication de Gabon Media Time
- Fred Maïssa, Membre et Représentant du Parti démocratique gabonais (PDG)
- Simon Ndong Edzo, Premier vice-président de la Dynamique unitaire