Guinée Bissau: Controverses autour d’une réforme constitutionnelle

19 mai 2020 à 23h34

Le Grand Débat - 19 Mai 2020


Guinée Bissau: Controverses autour d’une réforme constitutionnelle 

Installé aux commandes de l’Etat en mars dernier, suite à une élection présidentielle contestée, Umaro Sissoco Embalo, dont la prise de pouvoir était assimilée par certains observateurs à un "coup de force", peut désormais se prévaloir de la reconnaissance de ses pairs africains. C’est dans ce nouveau contexte que, répondant à une recommandation de la Cédéao, Umaro Sissoco Embalo engage une réforme de la Constitution devant être soumise à référendum dans six mois. Une réforme qui, selon la Cédéao devrait permettre une clarification des rôles respectifs du chef de l'Etat et du Premier ministre, dans un système bissau-guinéen aux règles jugées atypiques en Afrique de l'Ouest. Alors que l’opposition estime que cette réforme est destinée à consacrer le "coup de force" de mars dernier, ses partisans soutiennent qu’elle pourrait constituer une solution définitive aux crises politiques récurrentes dans ce pays.

    
Invités :
- Professeur Alfred Baloucoune, Economiste. Membre du PAIGC (Parti africain pour l'indépendance de la Guinée et du Cap-Vert)

- Jorge Monteiro, Représentant en France Madem G15 (Mouvement pour l’alternance démocratique)

- Maître Laurent Boula, Avocat. Proche de l’ancien Premier ministre Aristides Gomes