Podcasts

Mali : Quelles politiques alternatives pour résoudre la crise sécuritaire ?

Le Grand Débat - 28 Janvier 2020

Mali : Quelles politiques alternatives pour résoudre la crise sécuritaire ?

C’est dans un contexte sécuritaire de plus en plus préoccupant que les électeurs maliens sont invités à se rendre aux urnes le 29 mars prochain pour le premier tour des élections législatives, plusieurs fois reportées depuis 2018. Alors que l'Etat multiplie des initiatives à l'intérieur et à l'extérieur du pays pour éviter l’extension des périls, quelles sont les approches alternatives, proposées notamment par les formations de l'opposition, pour enrayer la pire crise que le Mali ait connue depuis son indépendance, et qui, selon le chef de l'Etat malien, constitue une menace pour l'existence du pays ?

Invité spécial :
- Modibo Sidibé, Ancien Premier ministre du Mali. Président du parti politique Fare (Forces alternatives pour le renouveau et l’émergence - Anka Wuli)

Journaliste invité :
- Tiambel Guimbayara, Directeur de publication de La Voix du Mali

Le Grand Débat - 28 Janvier 2020Mali : Quelles politiques alternatives pour résoudre la crise sécuritaire ?C’est dans un contexte sécuritaire de plus en plus préoccupant que les électeurs maliens sont invités à se rendre aux urnes le 29 mars prochain pour le premier tour des élections législatives, plusieurs fois reportées depuis 2018. Alors que l'Etat multiplie des initiatives à l'intérieur et à l'extérieur du pays pour éviter l’extension des périls, quelles sont les approches alternatives, proposées notamment par les formations de l'opposition, pour enrayer la pire crise que le Mali ait connue depuis son indépendance, et qui, selon le chef de l'Etat malien, constitue une menace pour l'existence du pays ?Invité spécial :- Modibo Sidibé, Ancien Premier ministre du Mali. Président du parti politique Fare (Forces alternatives pour le renouveau et l’émergence - Anka Wuli)Journaliste invité : - Tiambel Guimbayara, Directeur de publication de La Voix du Mali

28 janvier 2020

Guinée Bissau : L’étrange contestation post-électorale

Le Grand Débat - 27 Janvier 2020

Guinée Bissau : L’étrange contestation post-électorale

A l’issue du second tour de la présidentielle du 29 décembre dernier, la Commission nationale des élections a déclaré vainqueur Umaro Sissoco Embalo, candidat du Madem, le principal parti d’opposition au Parlement. Un résultat aussitôt contesté par le candidat malheureux Domingos Simões Pereira. Alors que la commission électorale a indiqué que les résultats étaient désormais définitifs, la Cour suprême exige leur «vérification» au niveau national. Sur quels éléments se fondent les réserves émises à l’égard des résultats de ces élections ? Comment expliquer cette singulière contestation postélectorale, alors que la Cédéao et plusieurs chancelleries ont déjà pris acte de l’élection de Umaro Sissoco Embalo à la présidence bissau-guinéenne ?

Invités :
- Flavio Ferreira, Président de la section France du Comité Politique du PAIGC (Parti africain pour l'indépendance de la Guinée et du Cap-Vert) - Professeur Alfred Baloucoune, Economiste. Membre du PAIGC - Jorge Monteiro, Représentant en France du Madem G15 (Mouvement pour l’alternance démocratique)
- Bamba Kote, Membre du Madem G15

Le Grand Débat - 27 Janvier 2020Guinée Bissau : L’étrange contestation post-électoraleA l’issue du second tour de la présidentielle du 29 décembre dernier, la Commission nationale des élections a déclaré vainqueur Umaro Sissoco Embalo, candidat du Madem, le principal parti d’opposition au Parlement. Un résultat aussitôt contesté par le candidat malheureux Domingos Simões Pereira. Alors que la commission électorale a indiqué que les résultats étaient désormais définitifs, la Cour suprême exige leur «vérification» au niveau national. Sur quels éléments se fondent les réserves émises à l’égard des résultats de ces élections ? Comment expliquer cette singulière contestation postélectorale, alors que la Cédéao et plusieurs chancelleries ont déjà pris acte de l’élection de Umaro Sissoco Embalo à la présidence bissau-guinéenne ?Invités :- Flavio Ferreira, Président de la section France du Comité Politique du PAIGC (Parti africain pour l'indépendance de la Guinée et du Cap-Vert)

- Professeur Alfred Baloucoune, Economiste. Membre du PAIGC

- Jorge Monteiro, Représentant en France du Madem G15 (Mouvement pour l’alternance démocratique)- Bamba Kote, Membre du Madem G15

27 janvier 2020