L'appel à la désobéissance civile en Côte d'Ivoire

23 septembre 2020 à 20h46
L'appel à la désobéissance civile en Côte d'Ivoire

L'ancien Premier ministre Pascal Affi N'Guessan, candidat à la présidentielle du 31 octobre a affirmé souscrire à l'appel à la désobéissance civile lancée dimanche par un autre candidat, l'ancien président Henri Konan Bédié. Entouré par plusieurs membres de l'opposition, Henri Konan Bédié avait lancé son appel après la décision du Conseil constitutionnel de valider la candidature à un troisième mandat controversé du président Alassane Ouattara et de rejeter 40 des 44 candidatures dont celles de l'ex-président Laurent Gbagbo et de l'ex-chef rebelle et Premier ministre Guillaume Soro. De son côté, le parti d'Alassane Ouattara, le RHDP dénonce un acte irresponsable de l'opposition.

Que veut dire désobéissance civile pour l'ex-président Henri Konan Bédié ?

Est-ce que cet appel à la "désobéissance civile" ne risque pas d'entraîner une nouvelle escalade de la tension dans le pays ? 

Invités 
Youde Diomandé : Membre du bureau politique du PDCI-RDA

GEORGES AKA, porte-parole Europe du Front Populaire Ivoirien, je précise, vous représentez l'aile du FPI qui soutient Pascal Affi N'Guessan

Par téléphone, Moïse Moussa Diallo, conseiller spécial au sein de la délégation du RHDP en France.