Première rencontre entre le Premier ministre éthiopien et des chefs tigréens depuis l'accord de paix

Le Premier ministre éthiopien Abyi Ahmed a rencontré vendredi pour la première fois des chefs tigréens depuis un accord de paix signé en novembre, après un conflit sanglant ayant opposé le gouvernement fédéral aux rebelles de cette région du nord de l'Ethiopie, a annoncé un média d'Etat.

AFRICA RADIO

3 février 2023 à 18h21 par AFP

Les deux parties ont évalué "les actions menées jusqu'à présent sur la mise en oeuvre des accords de paix de Prétoria et de Nairobi" et ont discuté des questions qui "nécessitent une plus grande attention", a indiqué l'Ethiopian Broadcasting Corporation (EBC). L'accord de paix du 2 novembre à Prétoria, en Afrique du Sud, prévoit notamment un désarmement des forces rebelles, le rétablissement de l'autorité fédérale au Tigré et la réouverture des accès et communications vers cette région coupée du monde depuis mi-2021. Sur des photos diffusées sur la page Facebook de l'EBC, Abyi Ahmed est entouré notamment de Getachew Reda, porte-parole tigréen, ainsi que du général tigréen Tsadkan Gebre-Tensae. Les combats avaient débuté en novembre 2020, quand le Premier ministre éthiopien a envoyé l'armée arrêter les dirigeants du Tigré qui contestaient son autorité depuis des mois et qu'il accusait d'avoir attaqué des bases militaires fédérales. Le bilan précis de ce conflit jalonné d'exactions, qui s'est déroulé largement à huis clos, est inconnu. Le centre de réflexion International Crisis Group et l'ONG Amnesty international l'ont décrit comme "un des plus meurtriers au monde". La guerre a déplacé plus de deux millions de personnes et plongé des centaines de milliers de personnes dans des conditions proches de la famine, selon l'ONU. str-dyg/cpy [object Object]