RDC: 26 morts dans la chute d'un câble haute tension sur un marché de Kinshasa

AFRICA RADIO

2 février 2022 à 15h36 par AFP

Au moins 26 personnes sont mortes électrocutées mercredi lorsqu'un câble haute tension est tombé dans un caniveau traversant un marché de l'ouest de Kinshasa, a-t-on appris de source officielle.

"Dans sa chute, après s'être coupée, la partie chargée d'électricité d'un câble haute tension est tombée dans un caniveau rempli d'eau de la pluie de ce matin. Il y a eu 26 morts par électrocution à ce stade", a déclaré à l'AFP Charles Mbutamuntu, porte-parole du gouvernement provincial de Kinshasa. "Les personnes tuées sont en majorité des vendeurs et des acheteurs du marché Matadi-Kibala ainsi que quelques passants. On achemine des corps vers la morgue et une enquête est ouverte pour établir des responsabilités", a-t-il ajouté. La présidence congolaise a affirmé sur Twitter que "toute la lumière sera faite sur les causes de ce drame et les responsables devront en répondre", rappelant que le président Félix Tshisekedi avait décidé le mois dernier de "la délocalisation rapide de ce marché au vu du danger que représente son emplacement actuel". De son côté, la Société nationale d'électricité (SNEL) a indiqué dans un communiqué qu'"un coup de foudre a sectionné un conducteur de phase sous-tension". Un responsable de cette société d'État a déclaré à l'AFP que "la loi interdit de construire ou de s'installer sous des lignes haute tension, mais le ministère des Affaires foncières se permet de délivrer illégalement des permis couvrant ces espaces". Dans des vidéos partagées sur les réseaux sociaux, on peut voir quelques corps, les troncs sur les étals et les membres inférieurs dans de l'eau boueuse qui arrive près des genoux des curieux venus voir ce qui s'était passé. "A chaque petite pluie, au lieu de couler, l'eau déborde sur le marché parce que le caniveau est bouché, obligeant les vendeuses et les vendeurs à rester les pieds sous l'eau, dans l'indifférence totale des autorités", a déploré auprès de l'AFP Christelle Zindo, vendeuse dans le marché. De nombreux habitants de Kinshasa s'approvisionnent au marché Matadi-Kibala en produits alimentaires en provenance de la province du Kongo central (Sud-Ouest). A Kinshasa, comme partout en RDC, des câbles de la SNEL sont mal entretenus. Par endroits, des câbles dénudés longent les rues à côté des passants impassibles. Lors des averses dans la capitale congolaise, plusieurs quartiers sont inondés à cause de canalisations bouchées, datant de l'époque coloniale et mal entretenues.