RDC : Denis Kadima désigné président de la CENI sur fond de contestation

Par Myriam Iragi / Africa Radio Kinshasa

Kadima

L'assemblée nationale a finalement tranché. Les candidatures de 12 des 15 membres de la CENI ont été entériné avec à la tête, Denis Kadima, candidat pourtant très contesté par les membres du présidium de la sous-composante confessions religieuses.

Ces derniers ont rejeté jusqu'aux dernières discussions, le choix de Kadima, évoquant des faits de tentatives de corruptions et menaces qui ont, selon eux, accompagnés sa candidature. Mais les 6 autres confessions religieuses sont  restées sur leur position, accusant les catholiques et protestants de vouloir simplement bloquer la machine pour des fins inavouées. 

Elles ont déposé au bureau de l'Assemblée nationale leur procès verbal  qui a conduit à la désignation de Denis Kadima. 

A l'opposition, le Front Commun pour le Congo de l'ancien président Joseph Kabila et Ensemble pour la République de Moïse Katumbi récusent cet enterinement qu'ils qualifient de forcing.

Quelques heures avant la désignation de Kadima, la coalition Lamuka que dirige Martin Faylulu a organisé une grande marche dans la capitale pour dire non à la politisation de la CENI.

Les nouveaux animateurs de la CENI attendent à présent l'ordonnance de leur investiture par le chef de l'Etat.

Denis Kadima désigné président de la CENI