RDC: des édifices de l'Etat d'une cité de l'est incendiés, un mort

Par AFP

AFRICA RADIO

Une personne a été tuée et des bureaux abritant des services de l'État ont été incendiés vendredi dans une cité de l'est de la République démocratique du Congo par des habitants en colère contre des kidnappings, a-t-on appris de source administrative locale.

"Tous les bureaux des services de l'Etat ont été incendiés par la population ici à Kirumba. Je suis arrivé et j'ai trouvé tous les bureaux incendiés. Il y a eu un mort", a déclaré à l'AFP Donat Mandongo, administrateur militaire du territoire de Lubero (Nord-Kivu, est), annonçant vouloir ouvrir des enquêtes. "Les bureaux du bourgmestre, de l'Agence nationale des renseignements (ANR), le quartier général de la police et plusieurs autres édifices de l'État, ainsi que tous les documents administratifs ont été réduits aux cendres", a expliqué à l'AFP Gustave Muhindo, président de la jeunesse du territoire de Lubero. Les habitants de cette cité commerciale qui approvisionne Goma, chef lieu du Nord-Kivu et Butembo, l'important carrefour commercial de cette province, manifestent depuis la veille contre l'incapacité des autorités locales à mettre fin au phénomène de kidnapping. "L'aveu d'un officier fait aux manifestants que l'armée ne pouvait rien faire" contre ce phénomène serait le déclencheur de ces manifestations, a expliqué à l'AFP M. Muhindo. Kirumba est une cité du territoire de Lubero où opèrent aussi plusieurs groupes armés. Les provinces du Nord-Kivu et de l'Ituri sont placées depuis le 6 mai en état de siège pour lutter contre les groupes armés qui terrorisent les populations civiles. Le président Félix Tshisekedi y a remplacé des autorités civiles par des officiers de l'armée et de la police.