Nouvelle application Africa Radio

RDC: des femmes violentées sous prétexte de jupes trop courtes (gouvernement)

Des femmes et jeunes filles ont été récemment violentées par des miliciens dans l'est de la République démocratique du Congo au motif qu'elles portaient des jupes trop courtes ou des pantalons, a déploré le gouvernement, qui a promis des sanctions.

AFRICA RADIO

28 janvier 2023 à 14h36 par AFP

Durant le conseil des ministres de vendredi, le Premier ministre, Jean-Michel Sama Lukonde, "a condamné et dénoncé les exactions dégradantes et inhumaines des miliciens" d'un groupe armé appelé "malaïka", qui "s'illustrent dans les pratiques islamistes de la charia", selon le compte rendu du conseil diffusé samedi. Selon le chef du gouvernement congolais, ces hommes "ont récemment passé à la flagellation des jeunes filles et femmes habillées en jupes courtes et pantalons dans la zone sous leur contrôle". Ces exactions ont été commises dans la commune de Salamabila, en territoire de Kabambare, dans la province du Maniema, précise le texte. Une délégation gouvernementale va être dépêchée sur place. Un "rapport complet" sera fait en vue de sanctionner les responsables de ces actes de violence, a assuré le Premier ministre, selon ce compte rendu. Le groupe armé "maï-maï"(communautaire) malaïka, implanté dans cette région riche en or, est l'une de nombreuses milices actives dans l'est de la RDC.