RDC : des tirs entendus dans une base de l'ONU à Beni

AFRICA RADIO

28 juillet 2022 à 11h06 par AFP

Des coups de feu ont été entendus jeudi dans une base de la Mission des Nations unies à Beni, dans l'est de la République démocratique du Congo, alors que des manifestants anti-Casques bleus tentaient de s'en approcher, a constaté un correspondant de l'AFP.

Ces tirs provenaient apparemment de l'intérieur de la base de Madiba dans le quartier Boikene, au nord de la ville, qu'un groupe de manifestants tentaient d'approcher, selon ce correspondant. Des policiers et militaires congolais étaient déployés en nombre devant cette installation. A l'entrée, un char de combat de la mission onusienne était positionné et au moins quatre Casques bleus se tenaient debout aux côtés de l'engin, tandis que d'autres observaient les mouvements depuis leur guérite érigée en hauteur. A la détonation des coups de feu, les manifestants se sont rapidement dispersés et deux jeeps de l'armée sont arrivées à vive allure. Les manifestations meurtrières qui ont visé le personnel et les installations de la Mission des Nations unies depuis lundi ont gagné plusieurs villes : Goma, Beni, Butembo, Nyamilima, Sake (dans la province du Nord-Kivu) et Uvira (dans le Sud-Kivu). Le bilan humain est de 15 personnes tuées dans le Nord-Kivu dont trois Casques bleus. Quatre manifestants ont été tués par électrocution lors de la dispersion d'une de ces manifestations à Uvira (Sud-Kivu). Jeudi matin, un calme apparent régnait dans les autres villes de l'est de la RDC où la présence des forces de sécurité congolaises était visible, selon les correspondants de l'AFP. Les manifestants accusent les Casques bleus d'être inefficaces dans la lutte contre la centaine de groupes armés locaux et étrangers qui ensanglantent la partie orientale de la RDC depuis trois décennies. Ils appellent au départ immédiat de la mission. Depuis lundi, les autorités congolaises, les responsables onusiens, des leaders d'opinion, les organisations internationales et d'autres gouvernements étrangers ont multiplié les appels au calme. Présente en RDC depuis 1999, la Monuc (Mission de l'ONU au Congo) qui est devenue la Monusco (Mission de l'ONU pour la stabilisation en RDC) en 2010, compte actuellement plus 14.000 soldats de la paix, avec un budget annuel d'un milliard de dollars.